Discographie

En cliquant sur une pochette, vous accédez à des extraits audios

 

LES MANUSCRITS DE SAINT-GUILHEM-LE-DESERT

Le programme du Manuscrit de St Guilhem le désert objet de notre dernier CD est né de notre volonté de rendre hommage au travail de recherche et d’arrangement effectué par Luis Barbán sur des pièces des manuscrits 23 et 120 de St Guilhem le Désert datant des XIe-XIIIe siècle. Ici, les techniques médiévales de mise en polyphonie du chant grégorien nourrissent une création originale, témoignage d’une filiation continue entre le chantre médiéval et le musicien d’aujourd’hui.

Les sonorités « contemporaines » des Kyrie, Gloria et Ite missa est ne doivent pourtant pas occulter la mise en œuvre de ces techniques purement médiévales que sont : l’usage du bourdon, des voix parallèles, de l’imitation et l’alternance de monodies et de polyphonies.

Sur les autres pièces du disque, l’ensemble Witiza s’est attaché à poursuivre ce travail d’arrangement initié par Luis, en proposant différents styles de mise en polyphonie courants au Moyen-Age quitte aussi à en « pousser » quelques uns jusqu’aux sonorités d’aujourd’hui. Seuls Nostra Phalans du Codex Calixtinus et Pour chou que j’aime ma dame du Manuscrit de Montpellier ont conservé leur intégrité ancienne.

 

PROTUS RE

L’ensemble Witiza s’était engagé dans un travail de longue haleine qui avait pour but de présenter un panorama historique de l’évolution modale occidentale au Moyen Âge, en consacrant un enregistrement pour chaque famille de modes : Protus Ré, Deutérus Mi, Tritus Fa et Tétrardus Sol. Malheureusement, la disparition de Luis Barbán a mis un coup de frein à ce projet. Peut-être nous y attèlerons nous à nouveau prochainement?

Protus Ré, consacré au mode le plus utilisé au Moyen Âge, nous fait sentir la personnalité de ce mode, par un parcours historique : depuis les pièces les plus anciennes, où le chant « tourne » autour de quelques notes, nous verrons se déployer le mode à partir d’une cellule initiale, pour arriver aux chefs-d’œuvres de l’âge d’or du chant grégorien et finalement à Josquin des Prés. La polyphonie va apporter un éclairage nouveau sur la perception modale médiévale.

 

LUX AETERNA

Avec ce programme sur le thème de la mort et des lamentations, les membres de l’ensemble WITIZA mettent en lumière la sensibilité médiévale sur ce sujet en opposant la musique profane et la musique sacrée:

La fameuse Messe des Défunts  grégorienne continuellement nourrie des deux thèmes qui l’illuminent toute entière : le “repos” définitif et la “lumière” infinie

Les quatre “planctus” (ou “planh”) du célèbre manuscrit castillan, le Codex Las Huelgas  (manuscrit compilé au début du XIVe siècle)

Ce répertoire a fait l’objet d’un important travail de recherche sur l’interprétation et l’arrangement.

 

CROISADE

En collaboration avec l’ensemble le “Concert dans l’Œuf”, ce programme met en lumière la grande complémentarité des deux ensembles : des voix adaptées aux besoins du chant grégorien et un riche instrumentarium qui évoque aussi bien l’Orient que l’Occident (rebec, flûtes, qanun, oud, ney, vièle, percussions, santur, guiterne, viole) (“4 diapasons”, revue Diapason fév. 98 et “8 de Répertoire”, mars 98)

 

SAINT JACQUES

Le voyage initiatique d’un vieil homme parti de l’abbaye de Gellone pour St-Jacques de Compostelle. Un chemin riche en manuscrits musicaux (Aniane, Gérone, Barcelone, Montserrat, Burgos, Santiago) et en récits de miracles de la Vierge Marie. Instrumentarium : flûtes, rebec, oud, santur, percussion. Une création du festival de St-Guilhem le Désert.

 

DU GREGORIEN A PEROTIN

Ce programme offre un panorama du chant sacré médiéval couvrant la période du IXe au XIIIe siècle, au cours de laquelle le chant grégorien, grâce à différentes techniques musicales, a donné naissance à notre musique polyphonique.

Accompagné d’une notice explicative détaillée de plus de 50 pages (en allemand, anglais, flamand et français) (“10 de Crescendo”, revue Crescendo, nov. 97)

 

LA DAME A LA LICORNE

Les portes du rêve s’ouvrent et nous nous laissons guider par l’animal le plus fabuleux qui soit : la licorne. Accompagnée de la Dame, de sa servante, du lion tels que nous les dévoilent les célèbres « Tapisseries de la Dame à la Licorne », elle a inspiré poètes, troubadours et trouvères qui sont ici interprétés par les chanteurs de l’ensemble Witiza et plusieurs autres musiciens.

CD du spectacle de la Compagnie Médiévale et l’ensemble Witiza

 

CARMINA BURANA (VERSION MEDIEVALE)

Ce manuscrit présente une vaste et imposante collection de pièces lyriques internationales, principalement latines, de la fin du XIe siècle au XIIe siècle. Une partie de ces pièces peut être décrite comme de la poésie de vagants ou de goliards. A coté de chansons satyriques, critiquant leur époque avec violence ou émotion, on rencontre dans ce manuscrit de gracieux chants d’amour ou d’autres quasiment immoraux, dépassant parfois toute mesure. Une fresque médiévale qui nous fait vivre le Moyen Age aujourd’hui avec force et lucidité.

Le Concert dans l’Oeuf et l’Atelier Polyphonique de Bourgogne (Léo Richomme, Ténor)